Fondation Pierre Fabre

Rendre plus efficace les prestations de santé du secteur public, en re-déterminant les solutions TIC développées dans le privé

Principal pays bénéficiaire :
Inde

À propos du porteur

World Health Partners

World Health Partners (WHP), organisation à but non lucratif fondée en 2008, délivre des services de santé et de santé sexuelle à une distance pouvant être parcourue à pied, aux communautés mal desservies, et notamment aux communautés rurales pauvres. Elle augmente l’impact des ressources déjà disponibles, avec l’utilisation innovante des TIC frugales et des systèmes de gestion d’apprentissage profond afin de répondre aux besoins urgents sans dépendre d’un soutien extérieur. Les programmes WHPs sont implémentés actuellement en Inde et au Kenya et à l’étude pour une plus grande expansion. L’approche WHP et de créer un écosystème complet nécessaire à des soins de qualité, en développant et en déployant des outils TIC à tous les niveaux : les patients obtiennent des services médicaux de qualité de la part des médecins connectés à distance et des médicaments à bas prix des pharmacies du voisinage, dont les approvisionnements sont gérés par l’informatique ; les laboratoires du réseau télé-transmettent des rapports dans les dossiers médicaux électroniques en nuage et les e-referral sont facilités grâce aux ressources interconnectées. Étant donné que les installations dans lesquelles WHP opère, disposent généralement des ressources médicales composées de facteurs sociaux, religieux, et financiers uniques, les solutions TIC sont sensibles à ces contextes pour assurer une prestation de service efficace.

WHP évite les programmes verticaux et suit une approche horizontale qui offre un large éventail de services et de produits pour créer les volumes nécessaires à la réduction des coûts de livraison. Les TIC sont l’élément important pour apporter des ressources variées et façonner une structure de livraison de services viables : les entrepreneurs ruraux investissent dans les solutions TIC de WHP, développées spécialement pour eux afin de devenir l’interface locale des patients. Les médecins des villes utilisent des solutions digitales qui associent des algorithmes sophistiqués et des paramètres vitaux pour uniformiser les soins. Les liens audiovisuels fonctionnent dans des conditions tellement économiques, qu’ils compensent le manque de proximité physique entre le médecin et le patient. Les solutions TIC permettent aux médecins où qu’ils soient, dans le secteur public ou privé, à la maison ou en clinique d’obtenir des paramètres vitaux, comme la tension artérielle, le pouls, la température, d’écouter au stéthoscope les sons du cœur et des poumons, la numération des globules, le niveau du glucose dans le sang, d’écouter les sons du fœtus et les pulsations cardiaques. Le système TIC a été stabilisé et affiné au cours de 220 000 consultations.

WHP investit ses ressources auprès d’entrepreneurs locaux compétents, dans de nombreuses femmes et médecins afin qu’elles servent leurs communautés et perçoivent un plus haut revenu, les deux étant nécessaires pour parvenir à la durabilité. Dans cet éventail de services, le principal est d’assurer la survie des enfants et des mères. Les soins avant la naissance, la vaccination et les services du planning familial exigent un suivi pour les clients pendant une longue période. Les solutions TIC, présentant des solutions spéciales d’alertes automatiques et de réponses assistées par ordinateur permettent une implémentation efficace dans le cadre de ressources limitées.

Au Kenya, depuis juin 2015, WHP a créé un réseau de femmes entrepreneurs franchisées (Sky Centres) à Homa Bay County, qui utilisent la plateforme TIC pour interagir avec les médecins situés en ville et traiter des maladies mineures. Le programme a été relayé à trois centres médicaux infirmiers télé-connectés (Maisha Clinics) pour fournir des services de gynécologie, de santé sexuelle, et de pédiatrie qui requièrent aussi les solutions TIC pour être redéfinis. Les infirmières fournissent elles-mêmes un éventail de services, et utilisent le système TIC pour traiter les cas qui dépassent leur capacité médicale, avec l’aide des médecins basés en ville.

Secteur : Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Pays d'origine : Kenya

L'organisme compte :

2
Equivalents temps plein
6
Salariés
2
Bénévoles
2
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé maternelle et infantile
  • Soins de santé primaire
  • Malaria/paludisme
  • Maladies infectieuses
  • Santé sexuelle et reproductive
  • VIH/SIDA

Stade d'avancement :

  • Projet pilote

Zone où l'initiative est utilisée

  • Internationale (dans plusieurs pays)

Début de l'initiative

  • 01/02/2018

Fin de l'initiative

  • 31/01/2019

Financement

Source(s) de financement

  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)
  • ONG
  • Agence gouvernementale (ex : AFD, USAID, ...)

Modèle(s) économique(s)

  • Revenus générés par les professionnels/ structures de santé

A propos de l'initiative

Selon une étude conduite en 2017 par le Development Economics Research Group de la Banque mondiale, un médecin kenyan en poste dans un établissement de santé public passe en moyenne 4,2 minutes pour traiter un patient. Ce qui est nettement insuffisant comparé aux 15 minutes recommandées par British Medical Association, et les 21 minutes qu’un Américain passe chez son médecin de famille. La raison principale à cela est le nombre limité de médecins qui traitent un grand volume de patients. Les problèmes de manque de personnel et d’infrastructure lugubre sont aussi les causes d’un processus de travail inefficace.

C’est ce défi que les initiatives de WHP tentent de relever. Le problème est présent à tous les niveaux, dans les structures au bas de l’échelle telles que les dispensaires gérés par des infirmières qui s’occupent des communautés les plus vulnérables, aux centres les plus sophistiqués composés d’agents hospitaliers, de médecins généralistes, et de spécialistes. Aucun ne dispose des outils de gestion pouvant les aider à rationaliser leur travail, de même qu’aux niveaux les plus bas, aucune solution pragmatique n’existe pour combler les compétences médicales insuffisantes avec l’aide des pairs. Trop de temps est consacré aux tâches routinières de maintien des registres et des dossiers, ce qui limite encore davantage le temps disponible pour les soins. La gestion des dossiers sur papier est sujette aux erreurs, à une plus grande difficulté d’extraction des informations, et complique la gestion de l’inventaire. Les rapports de performance transmis aux supérieurs hiérarchiques sont aussi classés et envoyés manuellement, ce qui complique leur analyse, en particulier parce qu’ils ont généralement du retard. Les compétences médicales étant déployées sous la forme d’une structure pyramidale dans le comté, les cas qui auraient pu être gérés à des niveaux plus bas, mais avec un niveau de soutien un peu plus élevé, finissent par être traités à un niveau hiérarchique plus élevé. Ceci conduit à des surpeuplements et à l’utilisation non planifiée des rares ressources.

 

Ce projet fournit un support à la décision et des outils de télé-consultation aux personnels de toute la structure, les plus bas niveaux peuvent donc utiliser les outils TIC afin de fournir un service normalisé de qualité par eux-mêmes ou en télé-consultation en ayant recours aux ressources médicales des centres plus sophistiqués. Des dossiers médicaux électroniques stockés en nuage, un système d’aide à la décision et au diagnostic, avec des listes à jour émanant du ICD 10, la gestion de l’inventaire basée sur l’utilisation et les chiffres pour les superviseurs, font intégralement partie de la suite de solutions.

Les solutions TIC intègrent l’utilisation de ressources dans le temps et dans l’espace, un service de livraison intégré est donc implanté sur la base des ressources existantes en utilisant les processus de tri. En dehors de la fourniture de soins, le système fournit des chiffres pour appuyer les décideurs et corriger les cours, déclencher des alertes en cas d’éruption d’une maladie sur la base de niveaux prédéterminés. La fonctionnalité des télé-consultations améliore l’accès et la qualité des soins dans les zones rurales isolées, en délivrant des soins médicaux économiques par le biais de télé-consultations directes (synchrones) et en mode différé (asynchrones). Les membres de l’équipe de gestion des soins médicaux bénéficieront aussi du projet grâce aux données facilement accessibles sur l’utilisation des stocks, et aux données essentielles sur la santé et la mortalité.

Le projet apporte, avec le soutien actif du ministère de la santé du comté, plus de résultats pour les ressources déjà investies dans le secteur public. Ceci implique de réajuster et d’aligner convenablement les solutions TIC actuellement utilisées dans le secteur privé aux besoins, obligations, et habitudes du secteur public. Une fois en place, le modèle traite les besoins des communautés les plus pauvres à proximité de leur lieu de résidence, et sert de fil conducteur pour les rediriger vers des niveaux plus élevés. Le projet est centré sur quatre solutions TIC intégrées : 1. Outils d’aide à la décision pour les infirmières exerçant dans les établissements de santé ruraux de l’état, et aux médecins et agents hospitaliers exerçant dans de plus grands centres, qui fourniront des soins normalisés avec efficacité, et utiliseront la télé-consultation pour compléter les compétences locales. ; 2. Dossiers médicaux électroniques intégrés avec classification ICD 10 en tant que référence et support aux diagnostics, et les soins à long terme ; 3. Tableau de bord des résultats des examens en temps réel pour l’auto-analyse des superviseurs et décider rapidement des mesures de soins qui s’imposent ; 4. Gestion de l’inventaire, en utilisant un modèle détaillé basé sur l’utilisation. Le système tout entier est conçu pour fonctionner dans des établissements avec peu de ressources, et peut même fonctionner avec la 2G, si disponible. (Un plus haut débit améliore la qualité de transmission et les images). L’application principale pour les cliniques rurales, téléchargée sur un ordinateur portable ou une tablette fournit des algorithmes qui améliorent l’efficacité et la qualité du service. Des outils similaires, plus sophistiqués en termes médicaux, sont mis à la disposition des médecins et des agents hospitaliers à des niveaux plus élevés. Le système TIC accepte un éventail d’appareils en vente libre de type plug-and-play, que l’on peut ajouter au système le cas échéant.

The project focus on four main attributes of integrated ICT-based solutions:

1. Decision support tools to nurses at rural government health facilities and doctors and clinicians at higher centres, which will provide standardized care efficiently and use tele-consultation features to supplement local skills.

2. Electronic medical records integrated with ICD-10 diagnostic support for referrals and continuum of care.

3. Dashboard of real-time metrics to supervisors auto-analyzed to facilitate quick remedial measures

4. Inventory management, using a bottom-up utilization model.

The entire system is designed to work in low resource settings, and can function even if only 2G connectivity is available. (Better bandwidth improves quality of transmission and images.) The core application for the rural clinics, loaded on a laptop or a tablet, provides algorithms that improve the efficiency and quality of service delivery. Similar tools, more sophisticated in medical terms, are available to doctors and clinical officers available at higher levels.

The ICT system accepts a range of off-the-shelf devices on a plug and play basis, which also allows for future additions when more devices become available.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Télémédecine (diagnostic et consultations à distance) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Personnes malades
  • Femmes enceintes
  • Enfants - Adolescents (6-18 ans)
  • Jeunes enfants (0-5 ans)

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

8000 Nombre de bénéficiaires depuis le début

800 Nombre d'utilisateurs par Mois

Matériels utilisés

  • Téléphone portable / mobile
  • Smartphone
  • Tablette
  • Ordinateur
  • Objets connectés

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet
  • Géolocalisation
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)
  • AlThea et autres solutions TI développées par WHP

Utilisation offline

Oui

Open Source

Oui

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Non

Partenaires

Opérateurs

startupBrics