Fondation Pierre Fabre

Améliorer l'accès à des soins de santé reproductive de qualité pour les femmes de la région de Yangon et de l'État Karen

Principal pays bénéficiaire :
Birmanie

À propos du porteur

Première Urgence Internationale

Première Urgence Internationale est une ONG internationale à but non lucratif, apolitique et laïque. Première Urgence Internationale vient en aide aux victimes civiles, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. Notre vocation : défendre les droits fondamentaux de la personne, tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Notre objectif est d’apporter une réponse globale à l’ensemble des besoins fondamentaux des populations victimes de crises humanitaires dans l’urgence jusqu’à leur permettre de retrouver autonomie et dignité.

Secteur : Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Pays d'origine : France

Contacter le porteur

L'organisme compte :

0
Equivalent temps plein
15
Salariés
0
Bénévole
1
Prestataire

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé maternelle et infantile
  • Santé sexuelle et reproductive

Stade d'avancement :

  • Projet pilote

Zone où l'initiative est utilisée

  • Provinciale/Régionale (dans une région d'un seul pays)

Début de l'initiative

  • 01/09/2013

Fin de l'initiative

  • 31/10/2016

Financement

Source(s) de financement

  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)

Modèle(s) économique(s)

  • Subventions

A propos de l'initiative

Les indicateurs de santé du Myanmar sont parmi les plus mauvais de l'Asie du Sud-Est. Dans l'État Karen, le taux de mortalité maternelle est de 727 pour 100 000, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est de 138 pour 1 000 et le taux de mortalité infantile est de 73 pour 1 000 dans l'est du Myanmar. L'accès aux services de santé reproductive est insuffisant, et la population n'est pas assez informée sur les questions de santé reproductive. Le nombre d'agents de santé reproductive qualifiés, et notamment de sages-femmes, est très faible. Les accouchements se font rarement avec l'aide d'une SFA. Il est urgent de développer les compétences des professionnels de la santé reproductive.

Afin de compenser le manque de sages-femmes et de remplacer les accoucheurs traditionnels (AT), dont les pratiques étaient souvent dangereuses pour les femmes, le gouvernement a mis en place les SFA. La démarche actuelle permet de renforcer la qualité des services fournis aux femmes et de reconnaître et intégrer les agents de santé communautaires au sein du système du Myanmar. Depuis le début du projet, les niveaux de connaissance et de préparation des SFA communautaires se sont considérablement améliorés, car elles bénéficient de séances de formation pratique, de soutien et de supervision, ainsi que d'une assistance technique continue à travers l'application m-santé.  L'utilisation de cette application facilite la communication entre les sages-femmes et les SFA et contribue à créer un lien solide entre la communauté et les établissements de santé. Les dossiers médicaux électroniques permettent aux sages-femmes de mieux suivre les femmes de leur zone et de leur fournir des soins de meilleure qualité.

Le projet renforce les capacités des sages-femmes en leur fournissant une éducation médicale continue, et en créant un réseau avec les sages-femmes auxiliaires (SFA) dans les communautés. Cette intervention vise à améliorer la qualité des services en renforçant les compétences et les capacités des sages-femmes. Elle renforce également les réseaux de SFA à travers des activités de mentorat assurées par des sages-femmes compétentes. Le projet se fonde sur une combinaison innovante de deux démarches. D'une part, les activités et formations de santé reproductive standard, et d'autre part, une démarche m-santé pilote qui permet de renforcer les compétences tout au long du projet. La démarche standard qui comprend des services de santé reproductive essentiels et internationalement reconnus bénéficiera de l'introduction des technologies mobiles pour fournir un soutien à distance aux SFA, plus particulièrement pour les périodes prénatale et néonatale. L'intervention centrée sur la téléphonie mobile (i) renforcera la gestion courante des patients en donnant aux SFA la possibilité d'accéder à des outils de consultation, diagnostic et traitement à distance, et de demander conseil à des sages-femmes qualifiées et spécialisées, (ii) facilitera la formation continue des SFA grâce à des contenus multimédia et (iii) permettra de transmettre rapidement les informations au centre sanitaire le plus proches et aux autorités sanitaires. L'application mobile se compose d'un outil d'aide à la décision clinique basé sur un algorithme et d'un formulaire électronique d'admission du patient.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

90 Nombre de bénéficiaires depuis le début

90 Nombre d'utilisateurs par Année

Matériels utilisés

  • Smartphone

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Oui

Open Source

Non

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Oui
une évaluation indépendante

Partenaires

Télécom Sans Frontières

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Partenaires

Opérateurs

startupBrics