Fondation Pierre Fabre

Un outil technologique mobile qui sauve des vies en assurant le suivi des femmes enceintes, des nouveau-nés et des enfants de plus de 15 000 villages

Principaux pays bénéficiaires :
Rwanda - Ouganda - Malawi - Tanzanie

À propos du porteur

UNICEF

La mission de l'UNICEF consiste à s'assurer que tous les enfants ont le droit de vivre, de prospérer et d'atteindre leur plein potentiel en vue d'un monde meilleur.

Secteur : Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Pays d'origine : Rwanda

L'organisme compte :

0
Equivalent temps plein
1094
Salariés
45000
Bénévoles
2
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé maternelle et infantile
  • Soins de santé primaire
  • Nutrition
  • Malaria/paludisme
  • Maladies infectieuses
  • Vaccination
  • Urgences
  • Performance des CHW, financement sur la base des performances, mères et nouveau-nés à haut risque dans la communauté

Stade d'avancement :

  • Projet en routine / en exploitation

Zone où l'initiative est utilisée

  • Internationale (dans plusieurs pays)

Début de l'initiative

  • 15/06/2009

Financement

Source(s) de financement

  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)
  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)
  • ONG
  • ONU

Modèle(s) économique(s)

  • Soutien du gouvernement et de donneurs – Données en temps réel sur la santé de la mère et du nouveau-né, augmentation du nombre de visites anténatales et d’accouchements médicalisés en centre de santé grâce aux messages de rappel et de feedback qui ont déclenché une demande d’accès aux soins

A propos de l'initiative

Problèmes à résoudre : - Enregistrement précoce de la grossesse et augmentation du nombre de visites anténatales  - Suivi des grossesses à haut risque au sein de la communauté  - Permettre aux CHW d’assurer le suivi d’une femme enceinte en situation critique (signes alarmants) pour assurer un accouchement assisté dans un centre médical  - Envoyer des alertes rouges déclenchant une prise en charge ambulancière et la préparation des soins d’urgence au centre médical récepteur  - Augmenter le nombre de visites postnatales pour la mère et le nouveau-né  - Enregistrer et fournir des informations cruciales sur les maladies infantiles mortelles dans tous les villages  - Favoriser les changements de comportement sur les principales pratiques familiales afin de réduire le taux de morbidité maternelle et infantile -  Fournir des données en temps réel triangulées avec d’autres sources de données pour documenter les décisions en vue d’améliorer les soins.

Solution :

- Utilisation de données en temps réel pour documenter des prises de décision rapides - Prévention des décès - Réduction des coûts de transport - Suivi du continuum de soins infantiles au niveau du village/de la famille - Mobilisation des ressources pour les soins cliniques

RapidSMS Rwanda est un outil technologique innovant qui sauve des vies en assurant le suivi des femmes enceintes, des nouveau-nés et des enfants de moins de deux ans dans des centres communautaires et médicaux qui reçoivent des rapports sur les indicateurs-clés MNCH (santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant) envoyés par plus de 45 000 agents de santé communautaires (CWH, community Health Workers) situés dans 15 000 villages à travers le Rwanda. Le système RapidSMS-MCH est une plateforme SMS permettant une communication bilatérale efficace en temps réel afin de coordonner l’action entre les CHW au niveau communautaire et le reste du système de santé (ambulances, personnel des centres médicaux, hôpital régional et niveau central) grâce à des téléphones mobiles. Le premier résultat attendu de ce système est un meilleur accès au soin anténatal et postnatal, à l’accouchement médicalisé, aux soins obstétriques d’urgence et au système d’alerte en temps réel RED ALERT. De plus, RapidSMS fournit une base de données qui conserve les dossiers cliniques des soins dispensés aux mères, nouveau-nés et enfants. La technologie RapidSMS reçoit des messages courts (SMS) de la part des CHW, renvoie un bref message de réponse à un ordinateur centralisé capable de surveiller en temps réel les informations entrantes concernant les urgences (alertes rouges) et les cas à haut risque, puis envoie un message de rappel quand un suivi de soins est requis. RapidSMS est l’une des stratégies employées par le Rwanda pour réduire la mortalité maternelle et infantile. RapidSMS est une plateforme open source gratuite dédiée au système mobile développé sur Python et Django. Elle a été personnalisée pour que l’application puisse suivre les indicateurs MNCH clés à travers tous les villages du Rwanda. La plateforme a été mise en œuvre pour faciliter la communication entre les CHW et le système ambulancier, le personnel des centres médicaux et le gouvernement central. Les CHW représentent le niveau de service le plus rudimentaire au niveau communautaire ; ils assurent des soins préventifs et curatifs de base dans les villages et transmettent des indicateurs MNCH clés directement au système. Ils sont censés représenter le premier point de contact avec le système de santé pour la population tout en faisant le lien entre les services médicaux communautaires et les centres de santé. Chaque village élit trois CHW (deux en charge de la santé maternelle et des nouveau-nés, et un responsable de la santé infantile). En 2009, RapidSMS Rwanda a été lancé sous forme de projet pilote dans un district du Rwanda (district de Musanze) de la province du nord. Le système pilote assurait le suivi des grossesses dès leur confirmation, de la santé des enfants de 0 à 9 mois et du système d’alerte d’urgence RED ALERT. En 2012, RapidSMS Rwanda a été mis à niveau pour suivre un cycle de 1 000 jours de santé maternelle et infantile, y compris les soins maternels postnataux et aux nouveau-nés, la nutrition communautaire de 0 à 2 ans, l’immunisation et les principales maladies responsables de la mortalité infantile (malaria, pneumonie et diarrhée) à travers une gestion des cas communautaires. De plus, il a été déployé au niveau national (dans les 30 districts). Dans le cadre de RapidSMS, les CHW du Rwanda ont été équipés de téléphones mobiles et de cartes à code pour pouvoir collecter et soumettre en temps réel à RapidSMS des données sur les indicateurs MNCH clés. Les données, qui incluent un large éventail de soins de continuum comme le soin anténatal, l’accouchement, le soin postnatal, le suivi de croissance, ainsi que des indicateurs de mortalité maternelle, néonatale et infantile collectés au cours des 1 000 premiers jours de vie (de la grossesse à la naissance, et du nouveau-né jusqu’à 2 ans), sont envoyées et enregistrées dans RapidSMS. Le système génère ensuite des rappels automatiques pour les rendez-vous cliniques, l’accouchement et les visites postnatales dans le but d’augmenter le taux de présence lors des visites anténatales et postnatales. Les autres résultats attendus incluent un accès rapide aux soins obstétriques d’urgence à travers ce qu’on appelle les Red Alerts, ainsi que la création d’une base de données de dossiers cliniques sur les soins MNCH dispensés. Les alertes rouges déclenchent une réponse d’urgence et la préparation du centre médical récepteur, ce qui contribue à une gestion en temps réel, et donc à la réduction de la mortalité maternelle, infantile et des nouveau-nés.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Télémédecine (diagnostic et consultations à distance) - Information, éducation et changement des comportements (IECC) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Femmes enceintes
  • Jeunes enfants (0-5 ans)
  • Mères et nouveau-nés malades

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Amélioration de la prise en charge
  • Améliorer l'accessibilité et la qualité des soins, identification précoce et suivi du continuum de soins infantiles au niveau communautaire

Chiffres clés

1129185 Nombre de bénéficiaires depuis le début

20000 Nombre d'utilisateurs par Jour

Matériels utilisés

  • Téléphone portable / mobile
  • Ordinateur
  • Objets connectés
  • Cartes à code pour faciliter l'envoi de SMS, manuels pour améliorer l'enregistrement et la supervision, outils de diagnostic des signes vitaux (thermomètres, chronomètres…)

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet

Utilisation offline

Non

Open Source

Oui

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Oui
une évaluation indépendante

Partenaires

Ministry of Health

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Access Project, now changes name to Access to Health

Sanitaire : Professionnels et structures de santé

KOICA

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Pivot Access

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

Partenaires

Opérateurs

startupBrics