Fondation Pierre Fabre

Un agent conversationnel appelé Raaji , qui aborde les questions de sexe et de reproduction

Principal pays bénéficiaire :
Pakistan

À propos du porteur

Aurat Raaj

Une plateforme numérique qui éduque, responsabilise, et divertit les femmes pakistanaises sur les sujets tabous grâce à son contenu. Raaji produit et publie des films animés sur des sujets sensibles, promeut et sensibilise les droits des femmes au Pakistan à travers leurs articles et vidéos.

Secteur : Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

Pays d'origine : Pakistan

L'organisme compte :

1
Equivalent temps plein
2
Salariés
2
Bénévoles
2
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé sexuelle et reproductive
  • VIH/SIDA
  • Santé mentale

Stade d'avancement :

  • Projet pilote

Zone où l'initiative est utilisée

  • Nationale (dans un seul pays)

Début de l'initiative

  • 01/12/2017

Financement

Source(s) de financement

  • Agence intergouvernementale/internationale

Modèle(s) économique(s)

  • Publicités
  • Vente d'analyse de données

A propos de l'initiative

Le Pakistan est le 6e pays le plus peuplé au monde, et devrait compter près de 210 millions de personnes en 2020. 49 % de cette population est formée de filles et de femmes, et 63 % d’entre elles ont moins de 25 ans. Et c’est là que se situe le problème. Avec une population si jeune en pleine croissance, il est tout à fait dommage que les droits sexuels et de la reproduction soient un sujet tabou. L’éducation sexuelle N’EST PAS enseignée à l’école ou à la maison. En fait, si les personnels de santé vont dans des zones rurales pour diffuser des informations sur la reproduction, des brochures ou des contraceptifs, ils sont mis à l’écart ou même assassinés. Cela signifie que les informations importantes sur la pratique du sexe protégée, l’hygiène menstruelle et le contrôle des naissances, ne sont pas transmisses à cet énorme public. Et donc 79 % des femmes pakistanaises ne gèrent pas leurs menstruations de manière hygiénique. Plus de 130 000 personnes vivent avec le VIH et bien plus encore avec des cas de MST/Infections urinaires non dépistées/non résolues. Puisque 35 % des femmes pakistanaises connaissent le principe du contrôle des naissances, cela signifie que le pourcentage restant n’utilise aucun contraceptif. Et ceci conduit à 48 % de grossesses non désirées qui se terminent par un avortement non contrôlé dans des cliniques louches. Ce manque d’éducation sexuelle est aussi l’une des raisons principales à l’abus sexuel sur les enfants dans les écoles religieuses du Pakistan, au harcèlement dans les rues et aux viols prémédités. Les agresseurs ne savent pas qu’ils violent une personne, parce que la victime n’est pas responsabilisée, ni suffisamment éduquée sur le sujet pour se faire entendre. Tout cela est tout à fait réversible avec la prévention et l’éducation. Avec la technologie, en particulier un ROBOT qui peut être téléchargé chez soi, avoir une conversation privée, il n’est pas nécessaire d’envoyer des personnels de santé risquer leurs vies. Les problèmes peuvent être résolus simplement en posant des questions au robot comme si c’était son meilleur ami. En effet, un robot ne juge pas et ne nous fera pas sentir honteux, il s’assurera seulement que les inquiétudes sont prises en charge. Selon les études, les filles sont plus à l’aise lorsqu’elles partagent leurs pensées, leurs inquiétudes avec un robot plutôt qu’avec un adulte, un enseignant, un parent, ou un humain.

Les robots sont l’avenir de la recherche commerciale étant donné qu’ils fournissent des conversations personnelles, traçables, extensibles, et des opinions directes du public ciblé.

Les robots peuvent apporter de la valeur là où sont présents les utilisateurs, c’est-à-dire Facebook et Whatsapp.

Cinq pour cent (5 %) des sociétés dans le monde déclarent qu’elles ont utilisé des robots régulièrement en 2016, 20 % d’entre elles étaient pilotées par des robots, et 32 % pensaient les utiliser ou les tester en 2017.

Selon HubSpot, 47 % des acheteurs sont ouverts à l’achat d’articles par l’intermédiaire d’un robot. Ils ont quelques concurrents sur le marché, mais ils en sont encore aux balbutiements et ne se concentrent que sur un sujet.

La plupart sont destinés à un public occidental, et seulement un robot (SOPHIE  BOT) cible réellement un pays en développement.

En ce qui concerne l’usage hors connexion, la société espère, dans les prochaines années, pouvoir équiper Raaji d’un SMS, afin que les conversations puissent avoir lieu sans Internet ni Smartphone.

Raaji est un agent conversationnel avec une Intelligence artificielle (IA),qui fournit des réponses sur des sujets comme, la pratique du sexe en étant protégée, les menstruations, la ménopause, les MST, et les infections urinaires. Au début de son lancement, la plateforme prodiguait des conseils anonymes 24/7 par le biais de l’App. FB Messenger. Son objectif de base, au départ, est d’éduquer les utilisatrices sur la gestion de l’hygiène menstruelle et le contrôle des naissances. Il existe deux sujets importants au Pakistan. Tout d’abord, l’agent ne pourrait répondre que par texte, mais par la suite il pourrait être éventuellement habilité à la discussion et à la reconnaissance vocale. En bénéficiant de plus de partenariats, le ROBOT connecte ses utilisatrices à son réseau de confiance d’ONG, de foyers d’accueil, de docteurs, et de juristes. Il scanne la zone à proximité pour détecter les établissements de dépistage des MST et en informe les utilisatrices. Il peut aussi cartographier les zones avec le plus de demandes sur les rapports sexuels et la reproduction, et organiser des campagnes hors-ligne pour mieux comprendre comment utiliser Raaji. Enfin, il est important que Raaji puisse parler les langues régionales, en particulier la langue nationale pakistanaise, le Urdu, afin que les filles puissent se sentir à l’aise lorsqu’elles parlent avec Raaji. Au fur et à mesure que l’Intelligence artificielle se développera, il est prévu de cibler d’autres pays en développement, dans le Sud de l’Asie, qui souffrent de tabous similaires. Enfin, les dernières étapes, incluraient la reconnaissance faciale dans le Robot, afin que les expressions et les mimiques du visage puissent être reconnues en cas de demande d’aide urgente, et que le partenaire approprié puisse être alerté.

Leur schéma d’entreprise envoie le trafic de fréquentation de leur public aux sites de produits affiliés et aux partenaires de confiance, comme les compagnies pharmaceutiques, qui vendent des contraceptifs et des protections contre la grossesse, des médicaments de gestion de la douleur pour le syndrome prémenstruel, des marques organiques locales et internationales qui vendent des protections d’hygiène menstruelle, comme des tampons, des serviettes, et des coupes. Après envoi du trafic de fréquentation répété et la création d’un large public et communauté, Raaji souhaite devenir une société de e-commerce de produits d’hygiène et de santé féminins. Cependant, sa stratégie n’est pas de créer un magasin traditionnel. Ces produits ne seront présentés et vendus que par ses robots. Étant donné que la société présente une courte vidéo animée sur son robot et son histoire, plusieurs marques veulent sponsoriser ces vidéos. Par exemple, leurs vidéos sur l’hygiène menstruelle a été sponsorisée par l’UNICEF, Pollination Project et une société locale d’hygiène menstruelle. Une fois que la société aura obtenu un grand trafic de fréquentation, elle veut vendre ses données clés et connaissances en matière de santé et d’hygiène à des ONG internationales, comme l’OMS, les NU au Pakistan, et l’UNICEF, à des marques, et à des sociétés de contraceptifs.

La prochaine étape est d’atteindre les instituts médicaux, les CHU, comme Aga Khan et de former des partenariats avec eux afin que leurs étudiants puissent les aider à former Raaji sur d’autres sujets médicaux, comme les MST et les infections urinaires.

ÉTAPE 1 : Les utilisatrices se connectent à Raaji par une App. ou FB Messenger ;

ÉTAPE 2 : Elles communiquent avec elle sur des problèmes qui les ennuient ;

ÉTAPE 3 : Raaji suggère des interventions en fonction de la mesure métrique du problème par les indices de performance clés (KPI).

La société mesure son succès avec les paramètres suivants : 1. Nombre d’utilisateurs 2 Nombre potentiel de leads envoyé aux partenaires 3 Nombre de problèmes résolus 4. Taux de satisfaction des utilisatrices du robot 5. Longueur de la session Taille du marché.

En ce moment, la société cible 16 millions de femmes pakistanaises alphabétisées et citadines. Mais ce problème n’est pas limité au Pakistan, les mêmes tabous existent sans aucun doute, au Bangladesh, en Inde, au Sri Lanka, et dans bien d’autres pays en développement du Sud de l’Asie. La population totale dans les pays en développement du Sud de l’Asie est actuellement de 977 millions et d’ici à 2030, 85 % de la population mondiale fera partie des pays en développement. C’est un segment important, mais de grande taille aussi.

Champs d'application

Information, éducation et changement des comportements (IECC)

Public ciblé

  • Enfants - Adolescents (6-18 ans)

Objectifs de l'initiative

  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

500 Nombre de bénéficiaires depuis le début

16 Nombre d'utilisateurs par Jour

Matériels utilisés

  • Smartphone

Technologies utilisées

  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Non

Open Source

Oui

Open Data

Oui

Evaluation indépendante

Non

Partenaires

Aahung

Sanitaire : Professionnels et structures de santé

The Nest i/o

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

P@SHA

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

The DO School

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

Partenaires

Opérateurs

startupBrics