Fondation Pierre Fabre

Veiller à ce que des produits de santé vitaux soient disponibles dans la communauté

Principal pays bénéficiaire :
Kenya

À propos du porteur

inSupply Health

inSupply Health est une société indépendante de conseil en chaîne logistique, affiliée au JSI Research & Training Institute, Inc, basée en Afrique de l'Est. inSupply Health a établi des relations et des réseaux de longue date, et comprend le contexte local. inSupply Health travaille en étroite collaboration avec ses clients pour trouver des solutions nouvelles et personnalisées et améliorer leurs chaînes logistiques en santé. « Nous sommes à la fois passionnés et radicalement pragmatiques en matière de technologie et d'innovation - nous évoluons rapidement dans le paysage et adaptons les solutions au contexte local, dans un souci d'efficacité et de durabilité ». L'offre de services comprend l'évaluation de la santé et de la maturité des chaînes logistiques, la conception d'approches plus efficaces pour utiliser les données pour la gestion, le renforcement des capacités du personnel et des organisations de la chaîne d’approvisionnement et la prévision des besoins en produits de santé.

Secteur : Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Pays d'origine : Kenya

L'organisme compte :

3
Equivalents temps plein
0
Salarié
1
Bénévole
3
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé maternelle et infantile
  • Soins de santé primaire
  • Nutrition
  • Malaria/paludisme
  • Santé sexuelle et reproductive
  • Accès aux médicaments de qualité/ pharmacie

Stade d'avancement :

  • Projet pilote

Zone où l'initiative est utilisée

  • Provinciale/Régionale (dans une région d'un seul pays)

Début de l'initiative

  • 01/04/2017

Financement

Source(s) de financement

  • Agence intergouvernementale/internationale

Modèle(s) économique(s)

  • Subventions

A propos de l'initiative

Le personnel et les dirigeants du secteur de la santé communautaire considèrent les ruptures de stock et les chaînes logistiques médiocres comme un obstacle majeur aux programmes de santé communautaire. Un défaut d’attention dans la conception des procédures appropriées et pratiques des chaînes d’approvisionnement pour le agents de santé communautaires (ASC), conjugué à une faible visibilité et à l'utilisation insuffisante des données logistiques pour éclairer la prise de décision, entraînent des approvisionnements peu fiables en produits de santé pour les ASC. Pour que les ASC aient accès à des médicaments de bases et vitaux, les chaîne d’approvisionnement doivent être conçues avec soin.

Au Kenya, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a chuté d’environ 50 % de 2003 à 2014, passant d’environ 99 pour 1 000 naissances vivantes à 52 pour 1 000 naissances vivantes, un résultat remarquable (DHS, 2014). Cependant le Kenya, comme de nombreux pays, est confronté à de grandes disparités en matière de santé entre les régions en raison d'un accès inéquitable aux soins de santé. Selon le DHS2014 « un enfant né dans la région de Nyanza (82 décès pour 1 000 naissances vivantes) a presque deux fois plus de risques de mourir avant l’âge de 5 ans qu'un enfant né dans la région centrale du Kenya ». Le Kenya connaît une faible rétention des agents de santé et des pénuries d'agents de santé dans tous les secteurs, mais tout particulièrement dans les zones difficiles d'accès. Le récent Plan Ministériel Stratégique et d'Investissement du Kenya (juillet 2014-juin 2018) a identifié des projets phares dans le cadre du pilier social de la vision 2030, dont l'un est la mise en œuvre rapide de la stratégie communautaire. Cette stratégie communautaire exige une solution robuste et durable de gestion de la chaîne d’approvisionnement pour les agents de santé communautaire, afin d'assurer le succès du programme.

Les ASC ne disposent que de quelques solutions de chaîne logistiques mobiles automatisant le réapprovisionnement en fonction de la demande. Certains programmes ont utilisé le DHIS2 pour transmettre les données logistiques, mais cStock est le premier à utiliser le DHIS2 pour calculer les indicateurs de la chaîne d’approvisionnement et anticiper les besoins de réapprovisionnement. En collaborant avec l'Université d'Oslo pour intégrer les flux de travail cStock et les indicateurs de chaîne logistique dans le DHIS2, InSupply Health a développé une solution unique qui est abordable, évolutive et facile à reproduire pour les programmes de santé communautaire au Kenya et dans d'autres pays.

La démarche cStock comprend d'autres éléments uniques:

  • Approche par renforcement des systèmes : l'approche cStock intègre un processus de conception qui prend en compte les processus de déclaration, de collecte et de réapprovisionnement ; la définition des rôles et des responsabilités (pour les ASC, leurs superviseurs et le centre qui les réapprovisionne) ; la mise en œuvre de structures pour l’utilisation des données et pour lier les ASC à leurs superviseurs et au centre qui les réapprovisionne (c'est-à-dire les équipes IMPACT) ; le choix de technologies prenant en charge tous les processus.
  • Flexible sur l'ensemble du matériel disponible: le système doit permettre aux utilisateurs d'utiliser le matériel dont ils disposent - fonctionnalité ou smartphone, ordinateurs ou tablettes.
  • Lien entre la déclaration et le réapprovisionnement : les superviseurs utilisent leurs données pour déterminer les bons volumes de réassort, car cStock relie les déclarations de stocks au réapprovisionnement.

L’initiative a pour objectif de créer un outil et un modèle de déploiement abordables et reproductibles de chaîne logistique pour les responsables de la mise en œuvre des programmes de santé communautaire dans le monde entier ; il fournira aux superviseurs, aux directeurs d’entrepôts et aux intervenants des données en temps réel et exploitables sur la chaîne logistique de santé communautaire, pour leur permettre d’assurer un réapprovisionnement en fonction de la demande, et de coordonner, planifier et résoudre les problèmes de chaîne d’approvisionnement afin que les produits essentiels soient disponibles en permanence dans les collectivités.

Cette approche combine trois éléments essentiels : une technologie mobile simple qui permet des procédures de réapprovisionnement en fonction de la demande et relie les ASC (Agents de Santé Communautaire) à leur centre de réapprovisionnement ; des tableaux de bord conviviaux pour permettre une meilleure visibilité, une responsabilisation et une transparence accrues ; et des équipes IMPACT pour renforcer l'utilisation des données et la résolution des problèmes au niveau local afin de résoudre les difficultés de chaîne logistique. Le système utilise les données déclarées par les ASC pour calculer les indicateurs clés de la chaîne logistique et les afficher sous forme de graphiques d’aide à la prise de décision faciles à lire. Les tableaux de bord sont disponibles sur smartphone ou ordinateur. Les équipes IMPACT offrent une démarche structurée pour l'utilisation des données et créent une culture de résolution des problèmes en commun. Les équipes IMPACT surveillent la performance des indicateurs clés de la chaîne logistique, et suivent un processus structuré pour identifier les solutions aux difficultés dans le but ultime d'améliorer la performance de leur chaîne logistique.

inSupply Health cherchait à créer un outil reproductible (ce qui n'était pas le cas de l'application cStock au Malawi); c'est pourquoi, pour ce projet kényan, inSupply Health, avec l'aide de l'Université d'Oslo et du Ministère de la Santé du Kenya, a conçu un outil mobile qui est interopérable avec le DHSI2.  

cStock a été testé au Kenya par plus de 600 utilisateurs dans 2 sous-comtés de Siaya (Bondo et Ugunja) entre février 2018 et novembre 2018. InSupply Health s’apprête à déployer cStock dans quatre nouveaux comtés cette année. Ces comtés sont situés dans une région reculée et difficile du Kenya, avec des populations nomades et migrantes. Dans le cadre de la préparation au déploiement à l'échelle des nouveaux comtés, JSI suit une démarche de conception centrée sur l’utilisateur pour intégrer les résultats du projet pilote et affiner la configuration du DHIS2 afin d'améliorer la conception actuelle à l’aide d’applications plus modernes, et de l'adapter aux populations nomades et migrantes difficiles à atteindre.

Enquête terrain de l'initiative

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Information, éducation et changement des comportements (IECC)

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Agents de santé communautaire

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Diminution de la souffrance
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

632 Nombre de bénéficiaires depuis le début

632 Nombre d'utilisateurs par Mois

Matériels utilisés

  • Téléphone portable / mobile
  • Smartphone
  • Tablette

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Oui

Open Source

Oui

Open Data

Oui

Evaluation indépendante

Oui
une évaluation indépendante

Partenaires

Aura safira consulting

Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Partenaires

    

Opérateurs

startupBrics