Fondation Pierre Fabre

Une application mobile conçue pour améliorer la gestion et le traitement des patients atteints du cancer du sein

Principal pays bénéficiaire :
Sri Lanka

À propos du porteur

Department of Surgery, Faculty of Medicine, University of Kelaniya

L’université de Kelaniya est l’une des universités de premier plan du secteur public du Sri Lanka.

Secteur : Académiques : Universités, Laboratoires de recherche, ...

Pays d'origine : Sri Lanka

Contacter le porteur

L'organisme compte :

2
Equivalents temps plein
1
Salarié
9
Bénévoles
2
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Cancer

Stade d'avancement :

  • Projet en routine / en exploitation

Zone où l'initiative est utilisée

  • Nationale (dans un seul pays)

Début de l'initiative

  • 07/10/2017

Financement

Source(s) de financement

  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)

Modèle(s) économique(s)

  • Revenus générés par les professionnels/ structures de santé

A propos de l'initiative

L’application mobile « Breast Cancer Care » a été créée pour :

- Améliorer la communication et les contacts entre les patients, l’infirmier et le chirurgien/oncologue.

- Limiter les voyages superflus vers l’hôpital lorsque le patient ne doit pas y être physiquement présent.

- Améliorer l’observance du patient  vis à vis de son traitement.

- Sensibiliser le public sur le cancer du sein et augmenter le nombre de femmes se rendant au dépistage de la maladie.

« Breast Cancer Care » est une application complète conçue pour la gestion des patients.

Le cancer du sein est l’un des cancers les plus fréquents parmi les femmes et le deuxième le plus courant parmi la population. Au Sri Lanka, la gestion des patients du cancer du sein n’est pas optimale. Parce que les centres de santé sont plus centralisés (dans des hôpitaux universitaires), les patients doivent parcourir de longues distances. La situation est aggravée par un système de transports publics peu développé. L’application « Breast Cancer Care » a été conçue pour répondre à des enjeux clé. L’idée générale est d’améliorer la communication entre les patients atteints de cancer du sein, les infirmiers en charge des traitements et les chirurgiens/oncologues. Les patients atteints de cancer du sein peuvent communiquer avec leur infirmier attitré 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si le destinataire n'est pas connecté aux données depuis son smartphone, un SMS généré par le système l’alertera afin qu’il se connecte à l’application. Cela procure aux patients le sentiment qu’on veille sur eux et qu’ils ne sont pas seuls. C’est important pour ces patients dans leur combat contre le cancer. Le chirurgien/oncologue peut voir la conversation entre l’infirmier et le patient, et apporter son expertise. Le chirurgien/oncologue peut visualiser les infirmiers et les patients qu’il soigne, et quel infirmier est responsable de quel patient. Les autres fonctionnalités sont :

1. Fournir une liste de tâches à accomplir par les patients. Celles-ci apparaîtront dans le « Programme » du patient, qui est mis à jour et géré par l’infirmier. Par exemple, le prochain rendez-vous pour une mammographie, ou la prochaine séance de chimiothérapie. Si une tâche n’a pas été effectuée par un patient, un SMS sera envoyé à travers l’application pour alerter l’infirmier désigné. L’infirmier en charge des soins peut donc  vérifier si tout va bien pour le patient et régler les problèmes. Par exemple, un patient ne se rendant pas en chimiothérapie par peur des effets secondaires. Ceci aide également à améliorer l’observance des patients.

2. L’application envoie des notifications journalières sur l’état des patients après une opération, un chimiothérapie ou une radiothérapie. Si l’état du jour est sous le niveau acceptable, l’infirmier en charge des soins sera alerté via l’application pour aller vérifier l’état du patient. Cette fonctionnalité est d’une importance capitale puisque, après leur départ de l’hôpital, la plupart des patients vivent dans des villages éloignés disposant de peu d’infrastructures.

3. Les patients peuvent demander un changement temporaire/définitif d’infirmier lorsqu’ils déménagent, ou s’ils font des voyages de longue durée. Les lieux de traitement disponibles peuvent être visionnés via l’application. En fonction de cela, l’infirmier en charge du traitement contactera et organisera la mise en place d’un nouvel infirmier. Ceci aide à améliorer le suivi et à apporter un traitement continu et ininterrompu qui, à son tour, améliorera l’observance du patient vis à vis de son traitement.

4. Les patients ont la possibilité, au cours du traitement contre le cancer du sein, de partager leurs expériences avec d'autres patients et le public. Les nouveaux patients diagnostiqués avec un cancer du sein peuvent prendre connaissance de la réalité sur le terrain et de ce à quoi s’attendre dans leur lutte contre le cancer. De plus, nous croyons que ceci sensibiliserait le public sur les patients du cancer du sein et réduirait la stigmatisation sociale des patients.

5. Il y a de l’espace pour présenter de nouveaux événements liés au cancer du sein. Par exemple, des réunions de groupe pour les patients atteints du cancer du sein, des programmes de sensibilisation du public, des événements caritatifs/pour lever des fonds, des ateliers de formation pour les infirmiers en charge des soins du cancer du sein. Cette application permettra à ses utilisateurs et bénéficiaires de rester informés et à jour.

6. Cette application fournit également des informations/connaissances sur le cancer du sein par le biais de FAQ. Par exemple, qu’est-ce que le cancer du sein, quels sont les facteurs de risque, quels sont les stades du cancer du sein, quels sont les symptômes du cancer du sein, etc. Cette fonctionnalité est accessible dans les trois langues du Sri Lanka : le cingalais, le tamoul et l’anglais. Nous sommes convaincus que ceci élèvera la conscience publique et que plus de femmes participeront à des programmes de dépistage du cancer du sein. Des conseils nutritionnels sont disponibles également : qu’est-ce qui pourrait réduire les risques de développer un cancer du sein ou de récidiver  ? Comment la thérapie nutritionnelle peut-elle combattre les effets secondaires des traitements ?

7. Enfin, l’application générera une base de données en ligne des patients atteints de cancer su sein, qui servira de plateforme à la recherche scientifique à venir. Toutefois, ces données ne pourront être extraites que par les chirurgiens/oncologues inscrits. Même dans ce cas ils ne pourront récupérer que les données de leurs patients uniquement.

Champs d'application

Télémédecine (diagnostic et consultations à distance) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Ensemble de la population
  • Personnes malades

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la souffrance
  • Amélioration de la prise en charge
  • Pour améliorer la communication entre les patients atteints du cancer du sein, les infirmiers et leurs chirurgiens/oncologues.

Chiffres clés

26 Nombre de bénéficiaires depuis le début

9 Nombre d'utilisateurs par Mois

Matériels utilisés

  • Smartphone
  • Ordinateur

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Géolocalisation
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Non

Open Source

Oui

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Non

Partenaires

Arthur C Clarke Institute for Modern Technologies

Académiques : Universités, Laboratoires de recherche, ...

Mobitel Lanka PLC

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

Partenaires

Opérateurs

startupBrics