Fondation Pierre Fabre

L'Initiative est fondée sur la conviction que les données mèneront à de meilleurs résultats en matière de santé

Principaux pays bénéficiaires :
Zambie - Tanzanie

À propos du porteur

PATH

PATH est une organisation internationale à but non lucratif, active dans l’innovation en santé mondiale, à l’origine d’avancées apportant des solutions de santé de portée mondiale. PATH est experte dans le saut d’obstacles qui empêchent ceux qui en ont le plus grand besoin d’accéder à ces solutions. Pour ce faire, PATH mobilise des milliers de partenaires –  de différents secteurs, frontières et disciplines –  pour donner aux personnes les outils qui leur permettront de transformer leur propre santé et l’avenir de la santé. PATH dynamise l’innovation à travers cinq plateformes – vaccins, médicaments, diagnostics, appareils et innovations de systèmes de service –  qui exploitent notre vision entrepreneuriale, notre expertise en santé publique et scientifique et notre passion pour l’équité en matière de santé. PATH travaille dans plus de 70 pays, la plupart d’Afrique et d’Asie. Le personnel, s’élevant à plus de 1 400 personnes, inclut des experts dans un large éventail de disciplines, allant de l’évaluation scientifique et clinique à la stratégie commerciale, en passant par le système de santé numérique. Plus de la moitié des membres du personnel travaille dans les pays où PATH est présent, et plus de 95% du personnel sur place est originaire de ces pays. Le travail de PATH améliore la santé de centaines de millions de personnes — en moyenne 150 millions par an, au cours des 5 dernières années.

Secteur : Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Pays d'origine : Zambie

L'organisme compte :

24
Equivalents temps plein
31
Salariés
0
Bénévole
4
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Santé maternelle et infantile
  • Nutrition
  • Vaccination

Stade d'avancement :

  • Projet en routine / en exploitation

Zone où l'initiative est utilisée

  • Internationale (dans plusieurs pays)

Début de l'initiative

  • 24/05/2013

Fin de l'initiative

  • 24/04/2018

Financement

Source(s) de financement

  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)
  • Bill & Melinda Gates Foundation

Modèle(s) économique(s)

  • Dons
  • Subventionné par des donateurs tels que la fondation Bill & Melinda Gates Foundation

A propos de l'initiative

Pour répondre un certain nombre de défis critiques liés aux données, auxquels font face les programmes de vaccination, et qui ont été identifiés par les représentants des gouvernements et leurs partenaires, un lot d’interventions a été conçu avec les utilisateurs et mis en place, avec trois préoccupations clé : 1) Un registre électronique des vaccinations, 2) la gestion des stocks au niveau des centres et 3) une culture d’utilisation des données. L’une des interventions les plus importantes et complexes à avoir été développée est le registre électronique des vaccinations, qui assurera l’enregistrement de tous les enfants à la naissance et qu’ils ne manquent pas un vaccin qui pourrait leur sauver la vie. Le registre est une base de données électronique qui contiendra les données de tous les enfants et de leurs vaccinations. En Zambie, des tablettes avec le registre électronique de vaccination de Zambie (ZEIR,  Zambia Electronic Immunization Registry) ont été distribuées dans les 274 centres procédant à des vaccinations dans la province du sud. Le gouvernement a choisi une approche entièrement électronique pour la rapidité des données et, dès lors et pour autant que la tablette soit connectée au Wi-Fi, ses données peuvent être synchronisées avec celles du registre national. Pour les centres connaissant des problèmes de connectivité, le ZEIR a été conçu pour fonctionner également hors ligne, disposant d’un cache local sur la tablette afin que les infirmiers puissent continuer à chercher et mettre à jour les fichiers des enfants d’un centre de santé spécifique. Chaque enfant est inscrit dans le registre des vaccinations dès la naissance (ou peu après, idéalement dans les 48 heures). Uniquement des informations de base sont nécessaires pour enregistrer un enfant (par exemple le nom de la mère, le sexe du nouveau-né, son village et sa date de naissance). L’enregistrement dans le registre des vaccinations peut être fait par le centre de santé ou, dans le cas d’une naissance à la maison, par un agent de santé communautaire via un SMS qui créera une nouvelle entrée dans le registre. Un calendrier de vaccination est ensuite automatiquement généré pour chaque enfant. Pour s’assurer que le bon enfant reçoive le bon vaccin au bon moment, chaque enfant est identifié de manière unique avec un QR code, qui se retrouve sur la carte de santé de l’enfant conservée par la mère/l’éducateur. Lorsque l’enfant revient, l’infirmier peut utiliser la tablette pour scanner le QR code et ouvrir le dossier de l’enfant pour une évaluation plus efficace de la dose dont l’enfant a besoin et quand. Un autre défi posé par les vaccinations est la difficulté d’identifier les nourrissons qui ne les commencent pas, et ignorer ces chiffres biaise les données de performance des services, parce que la population cible pour calculer les taux de vaccination est incertaine. En cours d’établissement d’un partenariat avec l’UNICEF pour leur initiative mobile de vaccination (mVacc), qui collecte des informations sur les accouchements à domicile par SMS. Alors que le ZEIR récolte les données des naissances dans les centres de santé, ce partenariat avec l’UNICEF améliorera l’identification du nombre réel d’enfants devant être vaccinés, veillant à ce que tous les enfants soient pris en compte. Ceci facilite également les calculs d’évaluation de la couverture, et permettra de connaître la population exacte qui bénéficiera du service afin de commander les stocks et approvisionnements. Le ZEIR répond également aux problèmes liés aux cas d’abandon et à la programmation des stocks pour les services de vaccination. Plutôt que de partir à la recherche de 10% d’enfants supplémentaires à vacciner, les professionnels de la santé cherchent 15 enfants précis, par leur nom et avec les informations de contact de leurs éducateurs. Être en possession de ces informations peut tout changer sur la manière dont un centre peut planifier et délivrer un service. De plus, parce que le registre de vaccination liste tous les enfants d’une province, il est possible de voir si un enfant a été vacciné en dehors de son établissement « d’origine ». Enfin, les professionnels de la santé peuvent même identifier les tendances en ce qui concerne le lieu où les personnes demandent des soins, ce qui permettra de concentrer les efforts dans les centres sous-utilisés.  Grâce à la saisie de données en temps réel, il n’y aura pas besoin pour les agents de santé de créer des rapports en fin de mois. Pour les centres disposant d’un accès à Internet ou en mode hors ligne, le registre génère automatiquement des rapports basés sur les données saisies. Ceci assure que les données soient accessibles, en temps opportun, à tous les niveaux du système de santé.

D’un point de vue technologique, le ZEIR recourt aux normes internationales telles que CIM-10 et SNOMED, qui lui permettent d’interagir rapidement et facilement avec d’autres technologies telles que le DHIS2. La fonctionnalité interopérable s’aligne sur la législation de Zambie « Smart Zambia » qui envisage l’intégration et le partage de données au travers de plateformes TIC multiples et de services de soins cliniques. Une valeur ajoutée est le profilage de la collecte de données et les procédures de reporting pour les professionnels de la santé, ce qui génère efficacité et rapidité. En cours de collaboration avec l’UNICEF pour l’échange de données en provenance de leur application SMS mVacc, qui fonctionne sur la plateforme RapidPRO. L’application mVacc collecte des données sur les accouchements à domicile, ce qui est crucial en termes de délivrance de services de vaccination, et comme moyen d’identifier les enfants qui doivent être vaccinés mais ne se sont pas encore rendus au centre de santé. Le ZEIR fournira des données de base sur les stocks, au niveau des centres, que les régions pourront utiliser afin de gérer et mettre à jour les stocks sur Logistimo, un système de gestion des stocks actuellement opérationnel au niveau régional. Du point de vue des données, la suite d’interventions renforce également la culture d’utilisation des données, un aspect fondamental dans tous les services de soins de santé. Nous disposons de données non scientifiques qui montrent que les infirmiers ont eu recours aux guides techniques pour l’utilisation de données afin de répondre aux défis du service dans d’autres domaines de la santé tels que la malaria. Le ZEIR a également été adopté par le Conseil de la mission médicale catholique de Zambie (CMMB), pour son utilisation dans neuf établissements que le CMMB soutient dans la province de lOuest, de même que par I-TECH (Centre international de formation et d’éducation pour la santé) qui utilisera le système au Kenya.

L’initiative BID a été conçue en partenariat avec des pays pour créer un environnement dans lequel des données fiables, facilement accessibles et pratiques peuvent améliorer l’état de la santé. Bien que l’accent soit dans un premier temps mis sur les données de vaccination, pour tester et démontrer l’approche, l’initiative a été conçue pour s’appliquer et s'adapter à différents domaines de santé tels que la nutrition ou la santé maternelle, du nouveau-né et infantile.
L’initiative BID appartient aux pays et est dirigée par eux. L’initiative a dans un premier temps été mise en place à petite échelle dans deux pays témoins, la Zambie et la Tanzanie, et a adopté une approche itérative et évolutive pour développer et perfectionner des solutions, en partenariat avec les pays, pour identifier les problèmes dans la prestation de services de vaccination de routine. Ces problèmes incluent : des données incomplètes ou en temps non opportun, un manque d’identifiants uniques pour les nourrissons, population cible incorrecte ou incertaine dans le calcul des taux de vaccination, difficulté d’identifier les nourrissons qui ne commencent pas la vaccination ou l’abandonnent, faible visibilité des données des stocks au niveau des centres de santé et de la région, formulaires et outils de collecte de données complexes, chaîne et gestion logistiques insuffisantes, et gestion de données et utilisation des capacités inadéquates à tous les niveaux du système de santé. L’initiative BID croit qu’un ensemble d’interventions multiples est la clé pour répondre aux défis de qualité et d’utilisation des données. Un investissement intégral est nécessaire dans les pratiques et les politiques de gestion de données, les produits de systèmes d’information, et les personnes qui les utiliseront. Avec les pays partenaires, une suite d’interventions ont été conçues, testées et mises au point pour être assez flexibles afin d’être incorporées dans les lignes directrices générales et les stratégies existantes de ces pays : un registre électronique des vaccinations avec des informations sur la gestion des stocks ; la génération de rapports automatisés et simplifiés, des vidéos de micro-formations , des réseaux de soutien entre pairs, des QR codes sur les cartes de santé des enfants, une supervision de soutien ciblée pour les travailleurs de la santé et des tableaux de bord pour contrôler le rendement des centres et des centres voisins.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Suivi des patients et des données médicales - Culture des données au travers du système de santé

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Jeunes enfants (0-5 ans)

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

63857 Nombre de bénéficiaires depuis le début

1422 Nombre d'utilisateurs par Mois

Matériels utilisés

  • Tablette
  • Ordinateur
  • Chargeurs solaires, manuels d’utilisation des données

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Oui

Open Source

Oui

Open Data

Oui

Evaluation indépendante

Oui
une évaluation indépendante

Partenaires

Ona

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

BlueCode

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

UNICEF

Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Partenaires

Opérateurs

startupBrics