BOGOU


Permettre de rendre disponibles les services de santé spécialisés aux populations isolées sans faire déplacer les patients

Principaux pays bénéficiaires :
Mali - Sénégal - Côte d’Ivoire - Madagascar

À propos du porteur

Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine ( RAFT)

Les plus grands déserts médicaux du monde sont l’Afrique sub-saharienne et l’Asie du Sud : l’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’il y manque 2 millions de professionnels de la santé pour pouvoir espérer voir se développer des systèmes de santé fonctionnels. Si l’on y regarde de plus près, les médecins se concentrent dans les capitales de ces pays, quitte à ne pas avoir assez de travail, cherchant plutôt à émigrer dans le Nord que d’aller s’installer dans les campagnes. C’est donc aux patients de prendre le chemin de la grande ville, quand ils le peuvent, sur des routes souvent longues et pénibles.

En 2000, des jeunes médecins maliens prêts à partir travailler en brousse nous ont lancé un défi : avec vos outils informatiques, soutenez les médecins qui vont s’établir en périphérie, afin qu’ils puissent rester en contact avec les médecins spécialistes et avec leur collègues, pour continuer à se former, pour demander des conseils lorsqu’un cas est difficile, pour décider si un patient doit vraiment être évacué vers la grande ville. Aidez-nous à déplacer de l’expertise plutôt que des patients ou des médecins. Après des projets pilotes au Mali et en Mauritanie, c’est en 2003 qu’a débuté le Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine, le RAFT, pour faire court. Le nom évoque une embarcation un peu basique, mais qui permet de franchir un obstacle, d’atteindre l’autre rive. Et c’est bien la démarche choisie : utiliser des outils informatiques simples et résistants, adaptés aux conditions locales, pour faciliter la communication, la collaboration et l’apprentissage à distance, pour « dés-isoler » les professionnels de la santé et améliorer leurs conditions de travail et leur efficacité, et, par là-même, la qualité des soins aux patients. Aujourd’hui, en 2014, ce sont plus d’un millier de professionnels qui participent au RAFT, dans une vingtaine de pays d’Afrique : on y suit des cours de formation continue, on demande de l’aide, à distance, pour interpréter une radiographie, une image d’échographie, un tracé d’électrocardiogramme, une photo de lésion cutanée, ou pour obtenir un conseil pour la prise en charge d’un cas difficile.

Secteur : Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Pays d'origine : Suisse

L'organisme compte :

4
Equivalents temps plein
3
Salariés
12
Bénévoles
4
Prestataires

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées
  • Santé maternelle et infantile
  • Soins de santé primaire
  • Malaria/paludisme
  • Maladies infectieuses
  • Santé sexuelle et reproductive
  • Maladies cardiovasculaires
  • Dermatologie
  • Santé mentale
  • Ophtalmologie
  • Urgences
Stade d'avancement :
  • Projet en routine / en exploitation
Zone où l'initiative est utilisée
  • Internationale (dans plusieurs pays)
Début de l'initiative
  • 01/09/2007

Financement

Source(s) de financement
  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)
  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)
Modèle(s) économique(s)
  • Le modèle économique est organisé par chaque groupe d'utilisateurs par une clé de répartition sur la base des revenus des consultations spécialisées :1/3 pour le spécialiste, 1/3 pour le centre de santé et 1/3 pour la structure technique qui développe l'outil

A propos de l'initiative

Bogou permet de rendre l'expertise disponible à distance sans faire déplacer le patient, en évitant des évacuations sanitaires inutiles et coûteuses.

"Bogou" est un outil de télé-expertise ou télédiagnostic permettant aux professionnels de la santé de demander à distance un avis secondaire ou de l'aide à la décision à d'autres professionnels de la santé plus spécialisés. Le cas décrivant le problème de santé ou la maladie est posté sur la plateforme "Bogou". Cette plateforme est organisée sous forme de cercles sécurisés selon les structures ou les spécialités. Le logiciel permet de poster un nouveau cas dans un cercle de discussion, en spécifiant les informations essentielles à propos du patient (dossier minimum du patient), auxquelles s’ajoute la description proprement dite du cas. Il est également possible de joindre une photo illustrant le problème (les cas de dermatologie par exemple), les résultats d’examen ou d’analyse effectué ou même une échographie (images ou séquences vidéo). Lorsque le cas est posté, les membres du cercle sont notifiés par email et peuvent par la suite y répondre. Lorsque le demandeur de l'avis est satisfait des réponses il peut changer le statut du cas en "résolu" notifiant ainsi la clôture des commentaires sur le cas.

Chaque cercle peut avoir un ou plusieurs modérateurs. Le modérateur a le droit d’administration du cercle. Il peut donc inviter un nouvel utilisateur à rejoindre le cercle et à contribuer à la discussion des cas. L'utilisateur est identifié par son adresse email et son mot de passe. Sur le plan de la sécurité informatique les données sont déchiffrées sur le serveur et sont envoyées au client à travers une connexion chiffrée (https). "Bogou" est disponible en 4 langues : français, anglais, espagnol et portugais. Enfin "Bogou" peut être interfacé directement avec les échographes portables permettant de traiter directement les images ou les séquences vidéos, de les compresser dans un format acceptable afin de faciliter l'envoi des images aux spécialistes via les connexions Internet faible débit. Il permet aussi le transfert des examens Electrocardiogramme (ECG). "Bogou" est actuellement utilisé par plusieurs pays d'Afrique Francophone membre du Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine (http://raft.g2hp.net). Il s'agit entre autres des pays suivants : Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Cameroun, Congo -Brazzaville, Niger, Mali, Madagascar, Sénégal etc. Il est aussi utilisé par les organisations et structures comme la Croix Rouge et l'association "Second Chance".

Champs d'application

Télémédecine (diagnostic et consultations à distance) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Personnes malades

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Diminution de la souffrance
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

Nombre de bénéficiaires depuis le début : 7000

Nombre d'utilisateurs par Année : 300

Matériels utilisés

  • Smartphone
  • Tablette
  • Ordinateur

Technologies utilisées

  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Oui

Open Source

Oui

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Non

Partenaires

Université de Genève

Académiques : Universités, Laboratoires de recherche, ...

Canton de Genève

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

RFI

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...