Fondation Pierre Fabre

Augmenter le taux d’observance et d’achèvement de la polychimiothérapie chez les patients atteints de la lèpre

Principal pays bénéficiaire :
Indonésie

À propos du porteur

UNIVERSITAS DIAN NUSWANTORO

Universitas Dian Nuswantoro (UDINUS) est une université Indonésienne bénéficiant du statut d’accréditation A. UDINUS compte cinq facultés, dont une faculté des sciences de la santé.

Secteur : Académiques : Universités, Laboratoires de recherche, ...

Pays d'origine : Indonésie

Contacter le porteur

L'organisme compte :

2
Equivalents temps plein
27
Salariés
3
Bénévoles
1
Prestataire

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées

  • Soins de santé primaire
  • Maladies infectieuses
  • Maladies chroniques

Stade d'avancement :

  • Projet pilote

Zone où l'initiative est utilisée

  • Provinciale/Régionale (dans une région d'un seul pays)

Début de l'initiative

  • 01/07/2014

Fin de l'initiative

  • 31/03/2016

Financement

Source(s) de financement

  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)

Modèle(s) économique(s)

  • Dons
  • Projet de recherche de thèse

A propos de l'initiative

L'initiative a mis au point un cadre en ligne de lutte contre la lèpre, “e-leprosy”, sous la forme d'une application enrichie d’un système de SMS bidirectionnels pour les agents de surveillance de la lèpre (ASL). E-leprosy a envoyé automatiquement des SMS de rappel à 27 ASL et à 173 patients et proches. Les ASL, les patients et leurs proches sont inclus dans la base de données “e-leprosy”.

Les participants recevaient des SMS tous les mois pendant trois jours avant et après la date d'échéance pour l'obtention d'une plaquette de traitement de la part d’un professional de leur centre de santé. E-leprosy envoyait à plusieurs reprises des SMS aux patients, à leurs proches et aux ASL, en fonction du type de lèpre du patient. Les ASL ne recevaient de rappels que pour les patients dont ils étaient responsables. En outre, si les patients avaient déjà reçu leur traitement, les ASL devaient répondre à e-leprosy par SMS, tandis que les patients et leurs proches n’avaient pas à répondre à e-leprosy.

Les réponses des ASL mettaient automatiquement à jour la base de données e-leprosy pour programmer les rappels suivants relatifs à la polychimiothérapie. Le système e-leprosy cessait d'envoyer des rappels par SMS lorsqu'il avait reçu des réponses par SMS correspondant au type de lèpre du patient. Les patients, les proches et les ASL recevaient également des rappels lorsque e-leprosy n'avait reçu aucune réponse par SMS pendant trois mois consécutifs. Ces rappels étaient envoyés pour prévenir les traitements inachevés.

Par sa conception, l'initiative nécessite la participation active des ASL ; c’est pourquoi l'initiative doit être incluse dans le programme de santé de routine du Bureau de santé de district, et doit motiver constamment les ASL, par exemple par des récompenses. La technologie adoptée doit être simple et adaptée à l'infrastructure du pays à revenu faible ou intermédiaire.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Information, éducation et changement des comportements (IECC) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Personnes malades
  • Famille/Entourage des patients

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la souffrance
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

195 Nombre de bénéficiaires depuis le début

27 Nombre d'utilisateurs par Jour

Matériels utilisés

  • Téléphone portable / mobile
  • Smartphone
  • Ordinateur

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet

Utilisation offline

Non

Open Source

Oui

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Oui
une évaluation indépendante

Partenaires

    

Opérateurs

startupBrics