Cellel E Kissal


Renforcer l'accès à une offre de services de qualité en SMNI à travers la mise en place d'un dispositif TIC

Principal pays bénéficiaire :
Sénégal

À propos du porteur

AMREF

L'AMREF est la première ONG africaine de Santé avec 162 programmes mis en oeuvre en 2015 en faveur de 9 millions de personnes, dans près de 35 pays d'Afrique. Menés en partenariat avec les autorités locales et forts d'une assise communautaire, les programmes adressent 2 prioritaires essentielles de santé publique : la santé materno-infantile et la formation du personnel de santé. Depuis Juillet 2011, Amref Health Africa en Afrique de l'Ouest. mène des interventions pionnières avec des solutions innovantes et favorable à un renforcement durable des systèmes de santé au Sénégal (programme de renforcement des capacités du personnels de santé, santé communautaire, WASH, médecine mobile, etc.).

Secteur : Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Pays d'origine : France

L'organisme compte :

4
Equivalents temps plein
4
Salariés
0
Bénévole
1
Prestataire

L'initiative en bref

Thématiques de santé ciblées
  • Santé maternelle et infantile
  • Soins de santé primaire
  • Santé sexuelle et reproductive
Stade d'avancement :
  • Projet pilote
Zone où l'initiative est utilisée
  • Nationale (dans un seul pays)
Source(s) de financement
  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)
  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)
Modèle(s) économique(s)
  • Public (Subvention, Appel à projets/Appel d'offre,...)
  • Privé (Investisseurs privés, Crowdfunding, Mécénat, ...)
Début de l'initiative
  • 16/04/2015
Fin de l'initiative
  • 15/04/2018

A propos de l'initiative

La région de Kolda figure parmi les régions sénégalaises les plus mal fragiles en termes de performances des indicateurs de santé. Ces ratios s’expliquent par des barrières géographiques et financières (55% de la population est située à plus de 5km de la structure sanitaire la plus proche, 53% des foyers de Kolda vivent en dessous du seuil de pauvreté), un faible niveau d’équipement des structures sanitaires et des ratios de couverture sanitaire (en personnel qualifié et infrastructures) en deçà des normes nationales . La faiblesse de l’offre de soins dans la région génère des carences en termes de prise en charge, en particulier au regard des interventions à haut impact en santé maternelle, néonatale et infantile (SMNI). Par ailleurs, du fait de leur éloignement géographique et du faible niveau d’information dont elles disposent au sujet des parcours de soins, on constate un faible taux de fréquentation des structures de santé par les communautés isolées de la région. Les acteurs sanitaires de la région soulignent plus particulièrement un accès inéquitable des femmes et des enfants de 0-5 ans aux soins en lien avec la SMNI, et un déficit d’information concernant la planification familiale.

Le projet Cellal E Kisal s’appuie sur un dispositif interconnecté avec des utilisateurs au niveau communautaire, au niveau des postes de santé, des centres de santé, de l’hôpital régional, des services spécialisés de soins et des centres de formation - Dans ce cadre, il s’articule autour de deux composantes : - le renforcement de l’offre de soins en matière de santé maternelle néonatale et infantile, - l’amélioration de l’accès à cette offre des communautés rurales isolées. Avec l’appui de la Région Médicale, mais aussi des Organisations à Base Communautaire (OCB), il aborde de manière transverse les iniquités d’accès aux soins en lien avec le genre et le handicap de manière à lever les freins liés à ces facteurs de discrimination. Enfin, il s’appuie sur un dispositif technologique intégré favorisant l'identification, le référencement et le suivi des femmes enceintes depuis leur enregistrement jusqu'au 2 premières années de l'enfant (1.000 jours) -Approche Track - Check - Retain. Ainsi, le dispositif permet de créer un lien entre les prestataires de soins intervenant à tous les niveaux de la pyramides sanitaires, favorisant une meilleure collecte/remontées de l’information/données au niveau communautaire et facilitant la prise en charge des besoins sanitaires exprimés au niveau communautaire

Le projet s’appuie sur l’utilisation conjointe de deux plateformes développées par l’AMREF : une plateforme de formation à distance des sages-femmes et infirmiers et une plateforme de télémédecine, qui permet d’assurer la téléconsultation , la télé-expertise , la téléassistance et le suivi de dossiers médicaux numérisés. Il déploie également une valise de télémédecine pour la réalisation d’examens pointus dans des zones reculées (électrocardiogramme, échographie, etc.). Enfin, les agents de santé communautaire disposent d’une application mobile pour faire le lien avec les structures de santé (collecte et transfert de données, rappel du calendrier vaccinal, consultations pré/post natales) et assurer un suivi et accompagnement rapproché des communautés. Ainsi, le projet Cellal e Kisal (« Santé et Bien-Être » en Puular) vise à améliorer l’accès aux soins de santé maternelle et infantile à travers le développement d’un dispositif intégré relevant des technologies de l’information et de la communication. Il repose sur le renforcement des capacités des prestataires de soins et la mise en relation des structures de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Il permet également de structurer et de fluidifier le système régional d’information sanitaire.

Champs d'application

Formation des professionnels de santé - Télémédecine (diagnostic et consultations à distance) - Information, éducation et changement des comportements (IECC) - Suivi des patients et des données médicales

Public ciblé

  • Professionnels et structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé, réseaux de santé, ...)
  • Femmes enceintes
  • Jeunes enfants (0-5 ans)
  • Famille/Entourage des patients

Objectifs de l'initiative

  • Diminution de la mortalité
  • Diminution de la morbidité
  • Amélioration de la prise en charge

Chiffres clés

Nombre de bénéficiaires depuis le début : 62499

Nombre d'utilisateurs par Année : 125

Matériels utilisés

  • Téléphone portable / mobile
  • Tablette
  • Ordinateur
  • Objets connectés

Technologies utilisées

  • Télécommunication mobile (sans connexion des données)
  • Internet
  • Application mobile (Android, iOS, Windows Phone, HTML5, ...)

Utilisation offline

Oui

Open Source

Non

Open Data

Non

Evaluation indépendante

Non

Partenaires

Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal (et ses instances décentralisées : Région médicale)

Sanitaire : Professionnels et structures de santé

Handicap International

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...

Télémédecine Technologies

Industriel : Start-ups, Entreprises, ...

Organisations à Base Communautaire

Organisationnel : Collectivités, ONG, Associations, Fondations, ...